Notre actualité en ce début d’année 2021

Chaque nouvelle année est l’occasion de regarder en arrière et de prendre des résolutions pour l’avenir. Comme tout le reste, nos activités ont été fortement perturbées en 2020. Nous avons aussi beaucoup appris en nous adaptant à ces perturbations. Finalement, nous avons constaté un nombre plus élevé de personnes ayant suivi nos différents programmes. En effet, depuis septembre plus de 500 personnes ont participé aux différentes activités du centre. Cela nous permet d’envisager 2021 de manière sereine et enthousiaste. Notre programme pour la période de mars à août 2021 est encore plus ambitieux que celui de l’année dernière, et nous l’espérons encore plus bénéfique ! N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil ; il est actuellement en ligne mais reste susceptible d’évoluer d’ici-là.  

En attendant, découvrez le programme de janvier et février. Vous y retrouverez nos activités habituelles, proposées en ligne uniquement le soir jusqu’à la fin du couvre-feu. J’attire en particulier votre attention sur :

  • Prendre soin de notre planète”, qui fait suite aux 4 sessions animées par François, et qui est devenu un rendez-vous mensuel. Pendant une heure, vous pouvez faire une petite méditation en rapport avec l’environnement, découvrir une initiative prometteuse et échanger sur le projet d’éco-lieu qui se met en place à Saint Cosme. Vous pouvez vous joindre aux sessions du 12 janvier et/ou du 9 février, même si vous n’avez pas participé auparavant.
  • La retraite de Vajrasattva avec Elio du 22 au 27 janvier.
  • Sciences de l’esprit” avec François le 31 janvier, qui explorera l’enthousiasme par l’introspection, l’analyse et les échanges.
  • Un week-end sur le calme mental et la pleine conscience avec Hugues les 6 et 7 février.
  • La retraite de Vipassana guidée par Vincent Dezeustre du 6 au 14 janvier, puis la retraite de Mahamoudra guidée par Philippe du 13 au 21 février (si vous avez l’habitude de cette pratique vous pourrez poursuivre en retraite individuelle sans guide jusqu’au 28 février).
  • Losar le vendredi 12 février au soir. Le nouvel an tibétain sera une occasion de se retrouver pour un moment de pratique, de convivialité et de gratitude envers les lamas qui ont fondé la FPMT. Nous espérons que nous pourrons nous retrouver au centre en toute sécurité, tout en offrant la possibilité aux autres de se joindre en ligne.

Rencontre avec Aida

Aida est étudiante de “Découverte du Bouddhisme”. Elle aide le centre pour les rappels des événements sur Zoom.

- Comment t’es-tu retrouvée impliquée au centre ?

- Tout a commencé quand je suis née (rires) ! En fait, mes parents sont bouddhistes, et avec un petit groupe d’amis, ils ont fondé le centre Tekchen Choëling à Ontinyent en Espagne. C’est un petit centre FPMT, et c’est là que j’ai grandi. Je me souviens assister à des méditations ou des enseignements à côté de mes parents quand j’étais petite. J’ai donc commencé sans le vouloir vraiment. Au lycée, j’ai suivi quelques enseignements, et vers mes dix-neuf ans, j’ai décidé de suivre certains programmes autour de la méditation ou de la gestion des émotions. Cette partie de la philosophie bouddhiste que l’on n’apprend nulle part ailleurs m’a toujours attiré. Ce serait pourtant tellement constructif que chacun puisse la découvrir dès son plus jeune âge !

Par la suite, j’aiphoto Aida voyagé pour étudier à Barcelone, en Italie et en France, où j’ai cherché des centres pour pratiquer. Je me rappelle avoir suivi des cours de méditation en Italie. Ils m’ont beaucoup aidé, et c’était aussi un moyen de me reconnecter avec l’ambiance que j’avais connue avec ma famille et les amis espagnols du Dharma. Peu importe où que l’on se trouve, dans chaque centre j’ai toujours ressenti la même énergie très accueillante, beaucoup d’amour et de chaleur. Les gens sont toujours prêts à partager, à donner le meilleur d’eux-mêmes… C’est incroyable et assez exceptionnel !

En 2017, je suis venue pour la première fois au centre Kalachakra et j’ai commencé à assister aux méditations du mercredi. En 2019, j’ai signé un contrat de travail pour trois ans à Paris. Le programme “Découverte du Bouddhisme” commençait pile à ce moment-là et c’était pour moi l’occasion de suivre un programme sur la durée. 

J’ai aussi eu l’occasion d’assister aux enseignements de Sa Sainteté le Dalaï-Lama à Barcelone en 2007, à Toulouse en 2011 (sur l’art du bonheur) et à Livorno en 2014 (sur l’éthique de la compassion). J’ai également assisté aux enseignements de Lama Zopa Rinpoché à l’Institut Lama Tsongkhapa en 2014 et à Madrid sur le Lojong en 2018. 

J’ai aussi eu la chance de suivre ma première retraite de Lamrim l’été dernier, et cela m’a beaucoup inspiré. En fait, c’est cela qui m’a incité à m’engager pour aider le centre. Depuis septembre, j’envoie un rappel pour les personnes inscrites sur les différents programmes en ligne. À l’avenir, j’aimerais pouvoir dégager plus de temps pour aider. En fait, pouvoir contribuer au fonctionnement d’un centre du Dharma est très important pour moi. Même en Espagne et en Italie, j’ai aidé quand je le pouvais, comme lors de la tournée des reliques en Italie.

- Est-ce que tu suis d’autres programmes ?

- Je suis la méditation du matin régulièrement, et je participe aux séances de François sur les sciences de l’esprit. Je suis aussi le programme “Prendre soin de notre planète”. Et puis j’aime beaucoup “Éducation Universelle” avec Virginie. J’avais déjà suivi des programmes similaires en Espagne. Les approches de “Sciences de l’esprit” et “Éducation Universelle” sont très intéressantes et permettent beaucoup de partage. Je dirais que ce sont des expériences assez uniques.

- Et l’avenir ?

- Je ne sais pas si je vais rester longtemps à Paris, mais même si je pars, j’aimerais continuer à aider à distance pour les programmes en ligne ou pour toute autre tâche. Dans tous les cas, où que je sois, le Dharma fait partie de ma vie et je veux continuer à l’étudier et m’impliquer de plus en plus. Je suivrai peut-être le PEBA après DB, et ensuite j’aimerais guider des méditations et contribuer à la traduction des textes. Mais je dois d’abord approfondir mes études. 

(Propos recueillis par Arnaud)

Un éco-lieu du Dharma

La mare

Suite aux sessions organisées sur le thème du climat, le centre Kalachakra passe à l'action ! Venez nous rejoindre et participer à la création d’un éco-lieu de 6,5 hectares dans le Perche sarthois. Au programme, la création d'un jardin-forêt, le réensauvagement d'une partie du terrain, la plantation massive d'arbres, de fleurs, de lianes et autres végétaux, sans oublier la protection de la faune... Ce travail est un bon moyen d'intégrer les enseignements multi-millénaires du dharma, tout en s'appuyant sur le bon sens et l'éthique de la permaculture.

Afin de structurer ce projet sur la durée et garder un temps de réflexion, de contemplation et d'échanges sur l'environnement d'un point de vue bouddhiste, nous vous proposons un rendez-vous d'une heure chaque mois sur zoom. Il se déroule ainsi : 15 minutes de méditation, 15 minutes d'apport sur un sujet amené par un participant ou un intervenant extérieur, puis 30 minutes d'échanges sur le projet.

Que vous soyez déjà impliqué, intéressé d’en savoir plus, ou si vous avez simplement envie de réfléchir et pratiquer avec le groupe autour de l'environnement, vous êtes les bienvenus !

La prochaine réunion aura lieu lundi 8 février de 19h30 à 20h30. Vous pouvez vous inscrire en cliquant sur ce lien :

https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZ0lcOuoqjwsG9RpNvxCkf4EKxiW-_prU4gk

Nous espérons vous y retrouver nombreux !

Le programme du centre du 11 janvier au 13 février 2021

Programme Janvier fevrier

Message de vœux de Vénérable Élisabeth, directrice

Chers amis du Dharma, chers membres et sympathisants,

L’année 2020 fut une année marquée par une épidémie qui a causé et continue de causer tant de souffrances dans le monde… Quand on étudie et que l’on pratique le Dharma, on en connaît la cause et l’on sait comment transformer et positiver les problèmes. Ce sont les objectifs du centre Kalachakra de vous aider dans cette direction. 

venerable elisabeth

Demandons-nous quelle a été notre conduite durant l’année écoulée. Avons-nous pensé davantage aux autres qu’à nous-mêmes ? Sommes-nous davantage bienveillants avec les personnes qui nous entourent ? Avons-nous gagné en contrôle de notre esprit ?

Si nous pouvons répondre par l’affirmative, alors 2020 aura été une très bonne année, ce qui peut donner lieu à une grande réjouissance. Nous devons prendre la décision de continuer dans la même direction en 2021. 

Si nous ne pouvons pas répondre par l’affirmative, nous ne devons pas nous décourager, mais plutôt nous engager à faire les progrès nécessaires en 2021. Nos maîtres nous montrent la Voie pour développer nos qualités d’amour et de compassion, développer le précieux esprit d'Éveil, ainsi que prendre soin des autres. 

La fin d’année 2020 aura aussi été un grand moment de réjouissance pour les actions bénéfiques de Guéshé Dakpa. Un grand merci à nos enseignants : Vénérable Deunyeu, Jean-Jacques, François, Philippe, Hugues, Djamel, Michelle, Véronique, Anne-Sophie, Éric et Virginie CB. Remerciements à nos traducteurs Thierry, Nadia et Lesley. Remerciements à Arnaud qui coordonne notre programme spirituel, dont celui de Découverte du Bouddhisme. Remerciements à Franck qui coordonne la méditation du matin. Remerciements à Justine qui prend soin de notre compte Facebook et à Marie-Gabrielle pour son travail sur le site internet. Remerciements à Katarzyna, secrétaire et comptable du centre parisien, et à Jacqueline qui nous accueille dans le centre de retraite. Remerciements à Vénérable Deunyeu, Virginie B, Anne-Sophie et Arnaud sans qui nos programmes d’étude n’existeraient pas. Remerciements à Justine, Véronique V, Élisabeth et son conjoint qui nous transmettent de précieuses pratiques de bien-être.

Toutes ces personnes permettent au centre Kalachakra de se développer, de diffuser le Dharma et de répondre aux souhaits de notre précieux directeur spirituel, Lama Zopa Rinpoché.

Merci également à vous tous qui venez si nombreux au centre ou participez à nos sessions sur zoom, merci aux bénévoles, aux adhérents et à nos mécènes sans qui le Centre n’existerait pas.

Toute l’équipe du Centre et moi-même vous souhaitons une très bonne année 2021. Que cette nouvelle année vous apporte paix, bonheur et guérison. Puisse-t-elle libérer tous les êtres de la souffrance.


Shanti !  Shalom !  Salaam Aleykoum ! Que la paix soit avec vous !

Élisabeth