French English German Italian Spanish

Méditation & Retraites - Paris -St Cosme

  
  
Puissè-je être la source du bonheur de tous les êtres

Conseil de Rinpoche : comment pratiquer

 

Suite à une lettre reçue d'un groupe d'étude de la FPMT demandant la bénédiction de Rinpoché et si possible un message à transmettre au groupe, Rinpoche répondit ce qui suit:

Bonjour mes chers étudiants...

 

Vous dont le but dans la vie est d''atteindre l''éveil et de libérer tous les êtres de l''océan du samsara et les amener au plein éveil. Avec un tel objectif, la vie devient très bénéfique. "Tous les êtres vivants", cela fait référence aussi à vous-même.

Je suis très heureux que vos coeœurs se soient ouverts à la recherche d'un nouveau chemin, d'un nouveau bonheur, du bonheur du Dharma, et particulièrement à la recherche du bonheur ultime, de la libération du samsara et du plein éveil.

Vous savez certainement qu''il est extrêmement difficile d''acquérir encore et encore le type de vie que vous avez obtenu cette fois-ci. Rien qu'une fois, c'est déjà extrêmement difficile. Nous faisons des prières pour avoir ce corps humain parfait doté des huit libertés et des dix richesses. Nous avons fait tant de prières pour cela. Nous avons vécu dans la pure moralité par le passé et avons pratiqué la charité pour obtenir cette parfaite renaissance. Nous avons donc créé ces causes ; nous avons aussi vécu dans la pure moralité, ce qui est très difficile. Mais nous l'avons fait, cela tient du miracle !

Cela ne dure pas indéfiniment et peut s'arrêter à tout moment. Donc, nous devons pratiquer le Dharma dès maintenant, puisque nous ne voulons pas souffrir et ne voulons que le bonheur. Et parce que notre objectif premier est de mener tous les êtres à l'éveil. Cette fois, par miracle, nous avons rencontré le bouddhisme tibétain. Ce bouddhisme tibétain est le bouddhisme mahayana. Il comprend les enseignements du hinayana permettant de réaliser la libération du samsara, à quoi vient s'ajouter l'objectif du mahayana : obtenir l'éveil pour le bien de tous les êtres. Il inclut également le tantra, non pas le tantra hindou, mais le tantra bouddhiste qui permet de réaliser l'éveil en une seule vie, voire même, grâce au tantra du yoga insurpassable, de réaliser l'éveil en une seule et courte vie de cette période de déclin. 

Donc le bouddhisme tibétain est complet, c'est ce que le Bouddha a enseigné. Vous pouvez maintenant voir que c'est le miracle des miracles d'avoir rencontré ce bouddhisme tibétain qui comprend tous les enseignements et le chemin. Ainsi, vous êtes tous les plus fortunés des êtres.

C'est pourquoi, du plus profond de mon cœur, sincèrement, les mains jointes, je vous implore tous : s'il vous plaît, étudiez et méditez autant que vous pouvez. N'étudiez pas le Dharma pour en obtenir une simple compréhension intellectuelle mais étudiez-le pour le mettre en pratique dans votre vie quotidienne le plus possible.

Le coeur du Dharma, c''est la bodhicitta, donc votre attitude doit devenir celle de la bodhicitta. Aussi, dédiez tout ce que vous faites, tous les efforts fournis, pour tous les êtres. Cela inclut les amis, les ennemis et les étrangers. En étudiant le lam-rim, vous comprendrez comment y parvenir. C'est la chose la plus importante. Consacrez aussi, quotidiennement, quelque temps à la méditation sur la vacuité. Et lisez la partie du lam-rim traitant de la dévotion au maître, lisez, étudiez et méditez quotidiennement sur les différents points de cette partie, jusqu'à ce que vous obteniez des réalisations stables sur le fait de voir le maître comme un bouddha.

Un tout dernier conseil : ne pensez pas : « J''ai de nombreuses années à vivre », adhérant ainsi au concept de permanence. Cette vie est comme le rêve de la nuit dernière, très courte, ou comme un éclair dans le ciel – à peine apparu, déjà disparu. C'est pourquoi, mettez tous vos efforts dans le Dharma comme je l'ai mentionné auparavant.

Encore une chose, vous allez rencontrer des difficultés. À ce moment-là, faites appel à la bodhicitta, à la vacuité, à la patience. Quand vous rencontrez des problèmes, appliquez le Dharma pour amener la paix dans votre coeur et dans le coeur de l'autre personne. Dans certains cas, la paix ne vient pas dans l''immédiat, mais cette méthode peut amener la paix ultime, aussi bien pour cette autre personne que pour votre cœoeur et pour votre esprit.

Dans le contexte de « Éducation Universelle, Sagesse Essentielle » [Éducation Essentielle, Fondation pour le développement de la Compassion et de la Sagesse], j'ai donné le conseil suivant – le conseil très très très fondamental de la pratique importante à appliquer pour apporter la paix à tous les êtres, même aux animaux, à savoir celle de la bonté – tout le temps, jour et nuit, pratiquez la bonté, non seulement envers les êtres humains, mais aussi envers les animaux.

 

Grâce à cela, votre vie, votre coeœur sont toujours en paix, nuit et jour, quelles que soient les circonstances, pendant les périodes difficiles comme pendant les périodes heureuses. Car le résultat d'une seule action positive est le bonheur, cent mille vies de bonheur résultant de cette seule bonté envers un seul être.

Et ici, vous pratiquez tout le temps la bonté. Alors, imaginez cette paix et ce bonheur incroyables dont vous jouirez tout le temps, dans cette vie et ensuite dans les vies futures, grâce à votre compassion et à votre amour bienveillant. Dès à présent, chaque jour, vous rendez tant de gens heureux, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, où que vous alliez, où que vous viviez.

Chaque fois que de bonnes choses arrivent aux autres, pensez à quel point c'est formidable qu'ils vivent ce bonheur, ce succès. Qu'une personne ait une belle maison, une belle voiture, une famille sympathique, des amis, réjouissez-vous. Qu'elle réalise de gros bénéfices en affaire, réjouissez-vous. Donc, essentiellement, quand une personne rencontre de grands bonheurs, cela vous amène à penser que c'est merveilleux. Si elle a une bonne éducation, une meilleure compréhension du Dharma, si elle pratique d'avantage, ou si elle est dotée d'un beau corps, vous vous réjouissez.

Cela ne nécessite pas une compréhension directe du karma, cependant en pratiquant la bonté envers autrui et la réjouissance, vous amassez une somme de mérites aussi vaste que le ciel. La réjouissance est le moyen le plus facile pour accumuler des mérites – tous les mérites. Donc, vous créez en permanence des causes de bonheur. Et à tout instant vous donnez du sens à votre vie. Vous rendez votre vie bénéfique pour vous-même comme pour tous les êtres. A chaque fois que des personnes vous voient ou se souviennent de vous, c''est toujours du bonheur. Lorsqu'elles vous voient, leur esprit est heureux.

Si vous vous réjouissez pour une personne dont le niveau spirituel est moindre par rapport au vôtre, vous accumulez deux fois plus de mérites. Pour une personne qui est au même niveau que vous, vous accumulez autant de mérites qu''elle. Si cette personne a atteint un niveau spirituel plus élevé que le vôtre, vous accumulez la moitié de ses mérites. Par exemple, si une personne qui n'a pas obtenu la réalisation de la bodhicitta se réjouit des mérites créés en un jour par un bodhisattva, cette personne réunit la moitié des mérites accumulés en une journée par ce bodhisattva.

Donc, en ce qui concerne la quantité de mérites accumulée : sans avoir pratiqué la réjouissance, il faudrait 23 000 ans pour accumuler cette même quantité de mérites. Par la réjouissance, on obtient ce mérite en une seule seconde ; vous pouvez donc voir comment se réjouir est le moyen le plus aisé d'accumuler une immensité de mérites.

Maintenant, vous savez comment vous réjouir des mérites d'un seul bodhisattva… Incroyable, incroyable, incroyable ! Sachant qu'il n'y a pas qu'un seul bodhisattva, mais qu'ils sont innombrables, la somme de mérites que vous pouvez accumuler peut vous donner le vertige, vous faire défaillir ! Etant donné le nombre incalculable de bodhisattvas et d'êtres, imaginez combien de mérites vous pouvez accumuler.

Comme il est dit dans Les Trois Principaux Aspects de la Voie, en renonçant à l'attachement et au désir, on pratique un Dharma vraiment pur. Ainsi, chaque fois que vous pratiquez ainsi, votre pratique devient du pur Dharma. Chaque fois que vous renoncez aux perturbations mentales, cela devient du pur Dharma. Chaque fois que vous résistez à l'attachement et au désir, cela devient du pur Dharma.

Parce que l'attachement et le désir ne mènent qu'à la souffrance, il y a tant de gens qui souffrent dans le monde– tant de souffrances au sein des organisations, dans les pays, etc. – du fait de se laisser gouverner par le désir et de ne pas pratiquer le contentement. Il y a tellement de personnes qui s''engagent dans des activités illégales et finissent en prison. Elles vivent de grandes souffrances et rendent nombre de gens malheureux. Elles se font tuer ou punir. Donc, renoncer à l'attachement et au désir est une méthode pour amener la paix et le bonheur dans votre vie, dans votre cœoeur, une méthode pour créer la paix intérieure.

Lorsque qu'une personne vous blesse, pardonnez-lui. Immédiatement, cette personne reçoit beaucoup de paix et de bonheur, et vous aussi vous recevez beaucoup de paix et de bonheur. Cependant, la plupart des gens font tout le contraire, ils se mettent en colère et veulent se venger, et rendent coup pour coup à celui qui les a blessés. Le résultat est, qu''à leur tour, la famille et les amis de cette personne voudront leur faire du mal. Vous serez blessé cinq cents fois par cette personne, et pas nécessairement dans un corps humain. Ainsi, à cause de ce karma négatif, avoir blessé cette personne,– vous ferez cinq cents fois l'expérience d'être blessé ou tué par cette personne. Ce karma négatif vous fait souffrir, encore et encore, sans fin.

Un karma négatif complet doit présenter quatre aspects : 1. l'objet ; 2. la pensée [ou l'intention] ; 3. l'action ; et 4. le but [ou l'accomplissement].

Quand ces quatre conditions sont complètes, on fait l'expérience de quatre types de résultats douloureux : 

1. résultat à pleine maturité : des renaissances dans les royaumes       inférieurs pendant des milliards et des milliards d'années ;

Puis, dans le royaume humain, trois types de résultats douloureux :

2. résultat similaire à la cause [dans l'expérience]: être tué par d'autres ;

3. résultat environnemental, qui est lié au lieu de renaissance : quelque idée que vous défendiez, elle est erronée ; tout ce que vous voyez est repoussant ; vous vivez dans un lieu insalubre ; les médicaments, la nourriture sont toxiques pour vous et peuvent vous rendre malade et vous faire mourir ;

4. résultat similaire à la cause [dans la tendance] : vous tuez de nouveau. A cause des empreintes laissées par les meurtres passés, vous reproduisez encore et encore ce karma négatif.

 

Vous pouvez donc voir que ce seul karma négatif créé aujourd'hui a pour conséquence des souffrances en si grand nombre que vous pouvez défaillir en y pensant. Vous avez créé tellement de karmas négatifs par le corps, la parole et l'esprit, aujourd'hui, cette semaine, ce mois, cette année ; depuis votre naissance et plus encore, depuis des renaissances sans commencement, vous avez créé des karmas négatifs qui ne sont pas purifiés, dont les résultats n'ont pas été épuisés ; en fait, si vous y réfléchissez bien, la pensée d'avoir ne serait-ce qu'un seul karma négatif en vous, vous devient insupportable.

Ainsi, vous comprenez que le pardon est prodigieux. Il vous empêche de causer du mal à autrui et empêche autrui de vous causer du mal, par le corps, la parole ou l'esprit. De même, toutes les personnes en si grand nombre, amis, famille, etc. qui sont tous en lien avec vous ne s'engagent pas dans des karmas négatifs à cause de vous. Et tant de gens de par le monde sont reliés entre eux.

Ensuite, le point suivant est que, si vous blessez quelqu'un ou que vous faites une erreur, excusez-vous immédiatement afin que la personne ne se mette pas en colère contre vous. Pour qu'elle ne se mette pas en colère et pour qu'elle ne souffre pas. Si vous demandez aussitôt pardon, la personne n'est pas en colère et c'est un grand soulagement. Donc, si vous pouvez pratiquer ainsi, c'est extraordinaire. 

Ne vous mettez pas en colère. Ayez le cœur en paix. Alors, si vous pratiquez ainsi, avec la patience, vous apportez du bonheur à tous les êtres. Non seulement à votre famille, mais aussi à vos collègues de bureau. Non seulement dans ce pays ou dans ce monde, mais aussi après cette vie, à tous les êtres. Dans ce monde, il y a tant de figures historiques qui ont tué tant de millions de personnes. Mao Tsé Toung, Hitler et tant d'autres…

Si vous le pouvez, récitez quotidiennement une prière de lam-rim, comme par exemple Le fondement de toutes les qualités, Les trois principaux aspects de la voie, ou La brève méditation sur les principaux thèmes du lam-rim. Chaque fois que vous récitez une de ces prières du lam-rim, une empreinte positive est déposée sur votre esprit.

Une autre prière que vous pouvez réciter est la prière de lam-rim qui se trouve à la fin de la longue sadhana de votre déité, laquelle contient toutes les étapes de la voie commune et de la voie des tantras. En faisant cela, vous semez la graine pour accomplir le chemin le plus rapide jusqu'à l'éveil. Vous êtes plus proche de la libération et de l'éveil.

Voici donc très brièvement mes conseils essentiels sur la manière de rendre votre vie extrêmement bénéfique et de n'avoir aucun regret, ni maintenant ni dans l''avenir,– uniquement de la béatitude et du bonheur. Votre vie ne peut que s''améliorer rapidement, elle ne peut déchoir, dès lors que vous comprenez la dévotion au maître, la dévotion correcte et sans erreur à l''ami vertueux, et que vous développez la bodhicitta, le bon coeœur ultime.

Avec tout mon amour et mes prières, pour vous tous qui venez maintenant et qui viendrez dans l''avenir. 

Lama Zopa Rinpoché

 

Colophon : 20 février 2008, Dharamsala, Inde. Transcrit par la vén. Amy Miller, mise en forme par Claire Isitt.

Traduction française : Vénérable Tenzin Ngeunga – mai 2008.