French English German Italian Spanish

Méditation & Retraites - Paris -St Cosme

  
  
Demeurant au coeur de l'éveil, je ne trouve pas le moindre phénomène - Le Bouddha

Retraite de Vajrasattva

  

 

Notre esprit, est gouverné par cette loi naturelle qu’est le karma : loi de causes à effets. Cela signifie que tout ce que nous faisons, pensons, disons, est karma, est action. Ces actions laissent des empreintes, des tendances sur notre esprit, comme de petites graines que l’on plante, qui à moins qu’on les arrache, produiront des fruits dans le futur.

On peut comparer notre esprit à un jardin : Si l’on plante des bonnes graines, on obtient de belles fleurs, si on plante des mauvaises graines, on obtient des mauvaises herbes. En d’autres termes, sous l’influence de nos perturbations mentales, ( ignorance, colère, attachement, orgueil) nous avons accompli un nombre incalculable d’actions négatives par l’intermédiaire de notre corps, notre parole et notre esprit dans cette vie et toutes les précédentes.

La pratique de Vajrasattva est extrêmement puissante pour purifier ces actions négatives .Pour avancer sur le chemin et transformer notre esprit, nous avons besoin d’accumuler des mérites et de purifier nos négativités, c’est pourquoi cette purification de Vajrasattva fait partie des pratiques préliminaires à accomplir lorsqu’on s’engage dans le Dharma.

Grace à elle, nous éliminons ainsi un grand nombre d’obstacles que nous pourrions rencontrer tout au long de notre pratique et préparons notre esprit à mieux comprendre les enseignements et à méditer avec beaucoup plus d’efficacité. Non seulement cela, mais de plus, nous éliminons des karmas négatifs, qui auraient été pour nous, sources de souffrances intolérables et d’un nombre incalculables de renaissances infortunées.

 

“Aucune action négative, aussi terrible soit-elle, n’est impossible à purifier.”

 

“Il n’y a aucun karma que nous ne puissions changer”.

 

“Eviter les actions négatives, purifier celles déjà commises,  accomplir des actions positives, voici la pratique la plus urgente.” Lama Zopa Rinpoché

 

Cette retraite se base sur l’application de quatre forces d’opposition:

  • La force du support

-Le refuge, (comparé à la confiance que l’on va avoir dans le médecin que l’on choisi pour se soigner)

-La compassion,

  • La force du regret (se rendre compte de la nature de nos actions)
  • La force de la pratique (le remède)
  • La force de la résolution (de ne pas recommencer)

 Conditions de participation

Cette retraite sera une pratique de Vajrasattva sous sa forme simplifiée (sans parèdre)

Afin d’y participer, il est mieux d’avoir pris refuge en le Bouddha, le Dharma et la Sangha. Cependant, si vous avez une foi très sincère dans les trois joyaux ainsi qu’une intention sincère de purifier vos karmas négatifs, vous pouvez y participer.

Certaines règles seront expliquées par Vénérable Seunam, comme le fait d’être en silence à partir de la dernière pratique du soir jusqu’à la fin du repas le lendemain midi.

Nous vous demandons de les respecter. Elles sont là pour enrichir la pratique. De plus, même si on ne souhaite pas garder un silence strict durant cette période, par respect pour ceux qui le souhaitent, il vous sera demander de ne pas parler.

Il est extrêmement bénéfique d’amener des offrandes.

Etant une pratique de purification, il est très recommandé de se laver chaque matin avant de se rendre à la première session.

 

Des pratiques de Vajrassatva ont également lieu au centre Kalachakra

Vajrasattva est un aspect du Bouddha extrêmement puissant pour nous aider à nous purifier.

Depuis des temps sans commencement, nous tournons dans le cycle des existences, le samsara, dont la nature est la souffrance. Depuis des temps sans commencement, nous créons chaque jour les causes de nos souffrances futures en accumulant des actions négatives avec notre corps, notre parole et notre esprit.

Ces dix actions négatives sont :

-Tuer

-Voler

-Avoir des inconduites sexuelles

-Mentir

-Dire des paroles blessantes

-Séparer les gens par nos paroles

-Les paroles futiles

-La convoitise

-La malveillance

-Les vues erronnées.

Combien de fois les avons nous commises sans même nous rendre compte qu’elles sont négatives?

 Cependant toutes ses actions agissent comme un poison sur notre esprit. Selon la loi naturelle de causalité, elles plantent des graines sur notre courant de conscience. Ces graines muriront et deviennent alors la cause de grandes souffrances futures si nous les laissons croître sans rien faire. C’est la loi du karma.

Ce karma a quatre caractéristiques :

  • Il est inéluctable : Une action positive donnera un résultat positif ; une action négative donnera un résultat négatif.
  • Il s’accroît sans cesse : Si on ne lui applique pas une force d’opposition (purification). Ainsi une toute petite cause pourra donner un immense résultat, comme un noyau d’abricot peut donner un arbre qui donnera des milliers d’abricots, qui à leur tour peuvent donner des milliers d’arbres, etc...
  • Les actions non accomplies sont sans effets. Si on ne crée pas les causes, aucun résultat ne pourra être éprouvé.
  • Les actions accomplies ne s’épuisent jamais : Des actions créées naitra forcément un résultat. Une action causale n’est jamais épuisée tant que son résultat n’est pas arrivé à maturité.

Il est extrêmement important de purifier toutes ces graines que nous avons plantées sur notre courant de conscience avant qu’elles ne se transforment en souffrances.

Nous pouvons le faire grâce à la pratique de Vajrasattva.

Cette journée se déroulera en 4 sessions :

  • 1ère session : de 10H à 12H
  • 2ème session : de 13H30 à 14H30
  • 3ème session : de 15H à 16H
  • 4ème session : de 16H30 à 17H30. 

Cette journée s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux pratiquants confirmés.

Afin de participer à cette journée, il est mieux d’avoir pris refuge dans les trois joyaux. Cependant, si vous avez une foi sincère dans le Bouddha, le Dharma et la Sangha, ainsi qu’une intention sincère de purifier vos karmas négatifs, vous pouvez y participer.

Il est possible de ne pas rester à toutes les sessions, cependant, il est conseillé d’assister au moins à la première pour ceux qui ne connaissent pas la pratique car elle sera expliquée à ce moment-là. 


 Prochaines sessions