French English German Italian Spanish

Méditation & Retraites - Paris -St Cosme

  
  
Chaque centre enseigne comment développer la compassion et petit à petit apporte une contribution quotidienne à la paix mondiale - Lama Zopa Rinpoché

Autres tantras

Rituel de Lama Tcheupa

L’offrande au maître spirituel composé par le premier panchen lama Losang Chökyi Gyaltsen

C’est une cérémonie traditionnelle du bouddhisme tibétain où l’on se rassemble pour méditer, chanter et faire des offrandes au maître spirituel,source de toutes les réalisations. Les offrandes de lumière, d’encens, de fleurs ou de nourriture sont les bienvenues.

 

 

 

Tara blanche

Tara Blanche (Sanskrit : Sitatara; Tibétain : Dölma Dolkar) est une des déités le plus plus populaires au Tibet. Associée à la longévité, elle incarne l'aspect féminin de la compassion de tous les Bouddhas. Tara Blanche serait, selon la tradition Tibétaine, née d'une fleur de Lotus provenant d'une larme versée par Avalokiteshvara (Tibétain : Chenrezig), le Bodhisattva de la Grande Compassion, dont elle serait une émanation. Le nom de "Tara" signifie "Etoile", qui est interprété comme "celle qui aide à traverser l'océan du Samsara", la salvatrice, la libératrice. Tara vole au secours de tous ceux qui l'invoquent dans l'adversité et la détresse. Il existe 21 formes principales de Tara qui se distinguent par la couleur, la posture et les attributs que chaque tara porte dans ses mains. Tara Verte serait la Tara originelle d'où proviendraient toutes les autres, dont Tara Blanche.

Tara Blanche est invoquée pour obtenir une longue vie et accroître ses mérites et sa sagesse. On la représente assise dans la posture de méditation, sa main gauche tenant un lotus blanc, symbole de pureté et de compassion. Ses sept yeux (visibles sur la paume des mains, la plante des pieds et le front) symbolisent la vigilance de l'esprit habité par la compassion. Son mantra est :

OM TARA TUTARE TURE MAMA AYUH PUNYA JNANA PUSHTIM KURU SOHA.

« Ayuh » signifie « longue vie ». « Punya » signifie « mérite », le mérite gagné par une vie saine et éthique, qui est censé aider à vivre longtemps et heureux. « Jñana » est la sagesse, « Pushtim », la richesse ou l'abondance. « Kuru » est un pays mythique au nord de l'Himalaya, dont on disait que c'était un pays où les gens vivaient longtemps et heureux (peut-être était-ce le berceau des premiers aryens). « Mama » signifie « mien » et indique que l'on souhaite posséder ces qualités de longévité, de mérite, de sagesse, de bonheur, etc.

La pratique de Tara blanche et la récitation de son mantra favorisent une longue vie, écartent les morts prématurées ou par accident, pacifient les émotions négatives et protège des dangers de la vie.

 

 

Les jours sacrés du calendrier bouddhique tibétain

Selon la tradition tibétaine,ces jours-là,les mérites sont multipliés par dix millions.Les pratiquants peuvent prendre des vœux spéciaux pour la journée.

Célébration de lhabap dutchèn

La mère du Bouddha ayant repris naissance au « paradis des trente trois »,le Bouddha s’y rendit et y enseigna trois mois durant pour la libérer, elle et les autres dieux et déesses du lieu,du cycle de la naissance,de la vie et de la mort,le samsara.Avec lhabap dutchèn ,nous célébrons le jour où le Bouddha Shakyamouni redescendit de ce paradis.

Célébration du jour anniversaire dédié à lama tsongkhapa

Commémoration de tsongkhapa,fondateur de l’école guéloupa.

Célébration de shaka dawa

En ce jour nous célébrons la naissance ,l’éveil et le pari-nirvana du Bouddha Shakyamouni, toutes les actions (karma) sont multipliées par un million .Il est donc conseillé ,plus encore qu’à l’ordinaire ,de s’abstenir des actions négatives et d’accomplir le plus d’actions positives possible envers les Trois joyaux et envers tous les êtres.

Célébration de tcheukor dutchèn

C’est le premier tour de la roue du Dharma ,à Sarnath, avec l’enseignement sur les quatre Nobles Vérités

 


 Prochaines sessions