Approfondir l'étude

L’exploration des grands principes de la philosophie bouddhistes, les textes racines seront étudiés en détail dans ces programmes d’études et vous pourrez vous engager dans une pratique plus approfondie.

Présentation

Lama Thoubten Zopa Rinpoché
Apprendre le dharma signifie avoir moins d'ignorance et plus de sagesse. Cela signifie avoir plus de lumière dans votre vie et moins de ténèbres dans votre esprit. Cela signifie que vous disposez de plus de liberté afin d’atteindre la libération du samsara et le grand éveil. Plus votre connaissance du dharma sera grande, plus vous pourrez être bénéfique aux autres.
Lama Thoubten Zopa Rinpoché

Le Programme d’Etudes Bouddhiques Approfondi ou Péba, programme d’étude sur 5 ans, est une occasion unique d’approfondir la théorie comme la pratique du bouddhisme tibétain pour ceux qui souhaitent en étudier les textes racine avec des méthodes de travail occidentales. Le but essentiel du Péba est d’encourager les étudiants à développer la pratique de la transformation altruiste de leur esprit.

Ce programme est destiné aux étudiants qui désirent progresser au-delà des cours d’introduction tel que Découverte du Bouddhisme et sont prêts à s’engager dans une étude et une pratique plus approfondies, englobant l’ensemble de la tradition bouddhique tibétaine de Lama Tsongkhapa.

Le Péba a été conçu par Lama Thoubten Zopa Rinpoché dans le but d’aider les étudiants à améliorer leur pratique spirituelle et développer leurs qualités intérieures, grâce à une meilleure intégration du dharma dans leur vie quotidienne. Le Péba est composé de 12 modules qui sont enseignés à raison d’un week-end par mois. Chaque module se base sur l’étude d’un texte racine et d’un commentaire. Afin que l’étude et la compréhension des textes étudiés soit utiles dans la vie de tous les jours, une approche équilibrant enseignements, groupes de discussion, méditations guidées, travail à la maison et retraites est proposée.

Le philosophe ShantidevaCertains des textes les plus précieux du bouddhisme forment le cœur des modules du Péba: le lamrim intermédiaire de Djé Tsongkhapa, le Bodhisattvacharyavatara de Shantidéva, le Soutra du cœur, l’Ornement des réalisations claires et l’Essence du Tathagata de Maitreya, la Roue aux lames acérées. Ces textes guident le pratiquant au travers d’une étude approfondie des soutras, puis des tantras.

Le Péba est enseigné par Guéshé Dakpa Tsoundou (moine et docteur en philosophie bouddhiste) assisté de Virginie, enseignante occidentale qualifiée. L'étude des textes et commentaires s’accompagne de groupes de discussions, d’évaluations de fin de module, de méditations à la maison et de retraites.

De plus, le Péba s’inscrivant dans une dimension éthique, Lama Thoubten Zopa Rinpoché encourage les étudiants à respecter les 5 préceptes laïques (ne pas tuer, voler, mentir, commettre d’inconduite sexuelle, ni prendre d’intoxicants). Rinpoché a de plus demandé à ce que les étudiants, autant que possible, prennent conscience de leurs états d’esprits positifs ou négatifs, développent la pratique de la patience, et mettent la motivation de Bodhicitta en pratique.

L’ensemble du cursus est conclu par un examen final et trois mois de retraite de lamrim.

Je trouve que l'entraînement de l'esprit dans le Mahayana est un sujet assez secouant. Ceci illustre le faite que le dharma est comme un miroir qui me donne beaucoup de choses à travailler. Les commentaires de Guéshé Dakpa sont limpides et son style d'enseignement est très efficace. Je recommande fortement ce programme. Un étudiant du Péba

Description des modules

Le programme Péba a été conçu par Lama Thoubten Zopa Rinpoché et un comité de Guéshés dans le but de permettre aux étudiants qui souhaitent étudier au-delà du niveau de la découverte puisse acquérir une connaissance approfondie des aspects clés de la totalité du chemin bouddhiste.

Les étapes de la voie (tib.lamrim): les étapes de la voie vers l’éveil des êtres de capacité initiale, intermédiaire et grande.
L’esprit et ses fonctions (tib. lorig): la façon dont l'esprit fonctionne et les facteurs mentaux qui constituent la base de notre expérience quotidienne.
S'engager dans les actions des bodhisattvas (Auteur: Shantideva) : les six perfections - générosité, la moralité, la patience, l'effort joyeux, de la concentration et de la sagesse - et comment les mettre en pratique dans la vie quotidienne.
Les quatre écoles (tib. droupta): les systèmes philosophiques des quatre principales écoles de pensée bouddhiste.
Soutra du cœur: la vacuité et les phénomènes qualifiés par elle.
Ornement pour des réalisations claires.
Continuum sublime: l'essence de Bouddha ou Tathagata qui existe au sein de chaque être sensible.
Terres et les voies du mantra secret, la mort, état intermédiaire et la renaissance, et le tantra du yoga suprême.

Commentaire: les quatre classes de tantra en mettant l'accent sur la production et les étapes de réalisation du tantra du yoga.

Modalités de participation

Les étudiants peuvent intégrer le Péba au début de chaque module. Néanmoins il est préférable que les étudiants aient une certaine familiarité avec le dharma, particulièrement avec La voie graduée vers l’éveil (tib. lamrim) et aient préalablement suivi les autres programmes d’études offerts par le centre Kalachakra, tels que le programme Découverte du Bouddhisme ou le lamrim. Cela leur permettra de mieux bénéficier de leurs études au sein du Péba.

Le neuvième chapitre du Boddhisattvacharyavatara (s’engager dans les activités des bodhisattvas), et Ornement pour des réalisations claires seront difficiles à étudier sans avoir au préalable étudié les autres sujets. Les sujets du tantra ne doivent pas être tentés sans une bonne compréhension globale et une pratique stable de la voie.

Pour être étudiant Péba et le valider, il convient de s’engager à assister à au moins 70% des enseignements, méditations et groupes de discussion, effectuer les lectures liées à chaque module et méditer quotidiennement à la maison (une Fiche de travail personnel est fournie). Il faut également rendre les évaluations de fin de module en temps et en heure.

Statue de Bouddha dans le jardin du centre de retraite Kalachakra de Saint Cosme en Vairais La retraite de lamrim peut être faite avant ou après l'examen final, mais devrait être fait après avoir étudié et validé le module les étapes de la voie (tib. lamrim).Lama Thoubten Zopa Rinpoché encourage fortement les étudiants à faire une retraite de trois mois en une seule fois, mais si cela n'est pas possible, trois mois non consécutifs de retraite de lamrim seront également acceptés, par période d’au minimum un mois.Plusieurs centres offrent un ou trois mois de retraites de lamrim dans différentes région de France.

Notre centre de retraite Kalachakra de Saint Cosmes en Vairais propose tous les ans un mois de retraite de lamrim guidée.

À l'issue de l'examen final et de la retraite de trois mois, les étudiants obtiennent le certificat de participation au Péba et se voient remettre un diplôme.Les diplômés du Péba ont la possibilité de devenir des enseignants agréés par la FPMT.

Les personnes ne souhaitant pas s’engager à participer à l’intégralité du programme ont la possibilité de venir écouter les enseignements de Guéshé Dakpa en tant qu’auditeur libre.

Déroulement d'un week-end Péba

Samedi :
14h00: début des enseignements.
16h00: pause de 10 minutes.
18h00: fin des enseignements.

Dimanche :
09h30: pratique du Gandèn Lha Gyé Ma (Yoga du maître de Lama Tsongkhapa) et méditation analytique.
10h30: début des enseignements.
12h30: pause déjeûner.
14h00: groupes de discussion.
15h00: suite de l’enseignement.
18h00: fin des enseignements.

Modalités de participation à cette activité

Toutes les dates pour participer à cette activité:

Consulter ...

Pour tout complément d'informations concernant cette activité:

Contacter ...

L’entrée au milieu texte écrit par Chandrakirti

La grandeur de l’auteur

ChandrakirtiChandrakīrti, ou renommée de la lune en sanscrit, vivait au milieu du VIIe siècle. Il naquit à Samanta, dans le sud de l'Inde, d'une famille de brahmanes.Un astrologue prophétisa que s'il entrait dans la Doctrine du Vainqueur il en deviendrait un tenant fameux. Il maîtrisa préalablement la science des brahmanes, mais son inclination naturelle l'entraîna vers la loi bouddhique. A l'université de Nalanda il devint un maître éminent dans les systèmes philosophiques du bouddhisme et de l'hindouisme.

Il devint abbé de Nalanda. Les maîtres des tantras disent qu'il obtint la réalisation suprême: le corps d'arc-en-ciel d'un éveillé. Dans la lignée de transmission du Tantra de l'Assemblée Secrète il succède à Nagarjuna de qui il fut l'élève sur la fin de sa vie.

Au cœur de la ville

Les lieux sur cette planète où nous pouvons recevoir une transmission pure des enseignements bouddhiste des grands maîtres de la tradition de Nalanda sont peu nombreux et sont donc extrêmement précieux. Lama Thoubte Zopa Rinpoché - directeur spirituel du centre Kalachakra

La réalisation de la vacuité, priorité à la seule source de la libération et de l’éveil

Ceux qui ne suivent pas la voie du vénérable Nagarjuna n’ont aucune méthode pour atteindre la paix. Ils s’écartent de la réalité superficielle comme du réel, et cette déviation rend la libération impossible. Chandrakirti

Tsongkhapa enseigna:

Chacune de ces investigations au travers du raisonnement furent exposées dans Le traité de la voie du milieu simplement afin que les êtres sensibles puissent obtenir l’émancipation.Tsongkhapa avait acquis cette certitude auprès de Manjushri: Même si le renoncement et la bodhicitta étaient totalement développés sans la réalisation de la vacuité, l’éveil serait impossible.

Non seulement le renoncement et la bodhicitta, points d’entrée dans les voies du hinayana et du mahayana ne sont pas suffisants, la réalisation de la vacuité est nécessaire, mais le travail sur la vacuité accroît de façon spectaculaire le renoncement et la bodhicitta.

Le travail sur la vacuité est la priorité absolue de tout bouddhiste qui a une affinité avec le cœur de l’enseignement du Bouddha.

Tous les maîtres ont explicité leurs enseignements par pure compassion

Dans quel but enseigne-t-on l’origine interdépendante? Je vais l’expliquer. Le Maître (Nagarjuna), dont la nature est compassion, vit que les êtres sensibles étaient tourmentés par de nombreuses souffrances. Afin de les délivrer de ces souffrances, il accepta la tâche d’enseigner la réalité des phénomènes tels qu’ils sont. C’est pourquoi il commença par enseigner l’origine interdépendante. Bouddhapalita commentaire sur le Traité sur la voie du milieu

Les maîtres ont investi de façon considérable pour faire comprendre la vacuité. Ils ont multiplié les formes de raisonnement, qui aboutissent à une conclusion à propos de la réalité, pour clarifier la voie de la libération pour le fortuné, et non pas pour alimenter des débats.

L'entrée au milieu explicite les vues de Bouddha et de Nagarjuna

NagarjunaEn tant que voie philosophique, le madhyamaka surpasse l'éternalisme d'une existence intrinsèque, et le nihilisme de la non-existence. Le Bouddha dit dans le Kaccayanagotta sutta: Pour qui voit l'origine du monde tel qu'il est avec un juste discernement, le terme non-existence ne survient pas à son égard. Pour qui voit la cessation du monde tel qu'il est avec un juste discernement, le terme existence ne survient pas à son égard.. Bouddha récuse donc là un dilemme fondamental.

Citons le tétralemme formulé ensuite par Nagarjuna: Où que ce soit, quelles qu’elles soient, les choses ne sont jamais produites à partir d’elles-mêmes, d’autres, des deux ou sans cause.

Puis citons l’éclairage de Chandrakīrti qui poursuit cette lignée.

C’est comme une charrette qui n’est pas autre que ses parties, n’est pas non autre, et ne les possède pas.
Elle n’est pas à l’intérieur de ses parties et ses parties ne sont pas à l’intérieur d’elles.
Elle n’est pas le simple ensemble et elle n’est pas la forme.

Le texte de référence des conséquencialistes

Ces commentaires au Tantra de l'Assemblée Secrète et au Traité sur le milieu de Nagarjuna sont considérés comme le soleil et la lune de ce monde.Chandrakīrti, opéra un retour magistral sur l’œuvre de Nagarjuna et sa méthode réfutative.Héritier de Buddhapalita, il explicite de façon magistrale la méthode des conséquencialistes (prasangikas).

L’entrée au milieu est le texte étudié pendant des années dans les monastères guélougpa pour atteindre à la compréhension de cette vue.

Un enseignement rendu accessible à ceux qui sont en ville

Pour la première fois en France, nos maîtres donnent l’accès à ce texte, L’entrée au milieu, à des personnes n’ayant pas fait le choix d’un retrait pendant des années de la vie sociale.

Il y aura des explications de ce texte par Guéshé Dakpa (maître en philosophie bouddhiste) et des discussions, plusieurs fois dans l'année.

Une journée par mois de 10h00 à 18h00.

Modalités de participation à cette activité

Toutes les dates pour participer à cette activité:

Consulter ...

Pour tout complément d'informations concernant cette activité:

Contacter ...

Revue de textes avec le vénérable Olivier

Vénérable Olivier Le vénérable Olivier a suivi et finalisé le master programme en Italie et est devenu l’assistant auprès du guéshé pour ce programme à l’Institut Lama Tsongkhapa en Italie.

Une ou deux fois par an le vénérable Olivier vient au centre Kalachakra pour revoir, directement en français, avec les étudiants avancés certaines notions philosophiques assez pointues. Ces revues se font sous forme de questions réponses et permettent à l’étudiant de clarifier ces notions et d’avancer sur la voie.

Modalités de participation à cette activité

Toutes les dates pour participer à cette activité:

Consulter ...

Pour tout complément d'informations concernant cette activité:

Contacter ...